Mes sincères condoléances – Guillaume Bailly

L’enterrement est un moment fort, solennel, unique… Mais le dernier hommage à un proche peut parfois devenir culte ! Les cérémonies sont souvent le théâtre d’évènements étonnants, tantôt drôles, tantôt extravagants, mais toujours originaux. Entre rire et larmes, l’auteur nous ouvre les portes d’une profession qui préfère généralement le secret aux révélations. Cet ouvrage garanti « 100% vécu » vous permet de découvrir avec bienveillance ces histoires inimaginables aux scénarios improbables… Et pourtant tout est vrai !

 

Voici typiquement le genre de livre témoignage que j’adore ! L’auteur a réussi à retranscrire des scènes de son métier avec humour, alors que la mort fait si peur et qu’elle est de plus en plus tabou. Ce livre m’a fait beaucoup rire, et ça fait un bien fou de pouvoir rire d’un sujet aussi sérieux que la mort. Il y a des scènes juste improbables, à se demander ce qu’il se passe dans la tête de gens, et surtout comment font-ils pour rester de marbre ? (l’humour déteint sur moi aha)

Il y a de nombreuses anecdotes, mais aussi on peut retrouver un aspect de ce métier que l’on ne connait pas forcément (les préparations de messes, discours…) C’est intéressant de découvrir ce métier pas comme les autres avec humour et dérision.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Acquisions livresques

Ce week end, bourse aux livres et petit craquage chez Gibert Joseph il y a deux semaines… IMG_0006.JPG

Publié dans Non classé | 3 commentaires

How to love – Katie Cotugno

Reena Montero aime Sawyer LeGrande depuis l’enfance. Un jour, l’impossible se produit : il tombe amoureux d’elle… La jeune fille se met à croire aux contes de fées. Mais le jeune homme s’en va sans un mot, laissant derrière lui sa petite amie enceinte…. Dévastée, Reena va découvrir avec leur fille, Hannah, que l’amour peut prendre bien des formes. Elle reconstruit sa vie, sans vraiment l’oublier. Mais un jour, Sawyer revient…

couv65046165

Voici une jolie romance, toute simple qui se lit vite et bien, entre Reena, 18 ans et déjà maman et Sawyer, son amour de toujours.

Reena aime secrètement Sawyer depuis toujours, lui préfère sa meilleure amie, mais contre tout attente, il s’intéresse à Reena.

Au fil de l’histoire, on alterne entre le passé et le présent. Ce qui permet de comprendre pourquoi Sawyer est parti sans se retourner, pourquoi Reena a été si bouleversé par ce départ, et surtout son retour. Cette manière d’écrire le roman est une bonne idée, d’une part pour ne pas s’ennuyer car, on ne va pas mentir, ça manque d’action et de rebondissement, et d’autre par pour ajouter du mystère autour de Sawyer et de leur ressenti respectif.

Reena, qui du haut de ses 18 ans a dû faire fasse à une grossesse seule, avec les histoires et commentaires que cela à engendrer. J’ai beaucoup aimé le rôle de Sawyer quand il a appris la nouvelle. Il a tout simplement assumé et a su tant bien que mal trouvé sa place. Cette histoire reste simpliste, pas trop d’obstacle à franchir, pas vraiment de drames, ce qui rend un peu fade cette romance.

En conclusion, une jolie histoire qui se lit vite et bien, mais qui ne révolutionne pas le genre.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Acquisition livresques

Un petit tour à la bourse aux livres, j’ai beaucoup moins craqué que l’an passé, mais ce sont des belles découvertes quand même 🙂

IMG_0003

IMG_0004

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Hors de Portée – Georgia Caldera

Sa spécialité ? Fuir toute relation. Et on peut dire que Scarlett est docteur ès « disparition au petit matin ». Inutile de lui parler relation sérieuse, confiance et stabilité, elle en est incapable. Si investissement il y a, c’est dans la société de décoration d’intérieur qu’elle vient de créer avec sa cousine, ancienne mannequin déjantée, et qui lui prend le plus clair de son temps. Pourtant, face à son nouveau client, le très entêté et séduisant M. Mufle-Connard, plus connu sous le nom d Aidan Stern, le savoir de Scarlett ne lui sera d’aucun secours. Mais parviendra-t-il vraiment à guérir les blessures du passé ?

hors-de-portee-446756

Georgia Caldera, c’est pour moi Les larmes rouges, une trilogie que j’ai adoré, un véritable coup de coeur. Je partais confiante pour son roman plus romance, et malheureusement j’ai été très déçue.

L’histoire, tout d’abord, n’a rien de révolutionnaire, mais ce n’est pas le grave. On est dans un conflit « je taime moi non plus », les protagonistes se cherchent, se déchirent, se retrouvent. Cela aurait pu être mieux abouti, je me suis ennuyée tout du long, pour au final lâcher le livre avant d’avoir fini. J’en ai eu vraiment marre qu’on tourne autour du pot, que ce soit toujours le même soucis mais écrit différemment.

Le style d’écriture n’a rien à voir avec Les larmes rouges. Heureusement puisque ce n’est pas le même genre, on oublie vite que c’est la même auteur qui à écrit la célèbre trilogie.

C’est donc une déception et un echec pour moi vu que je n’ai même pas eu le courage de le terminer.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Central Park – Musso

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
…pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin …
Alice, jeune flic parisien, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.

Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant …

Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence …

central-park-416258Pour moi Musso est synonyme d’été et de vacances. Je l’ai donc pris avec moi en Italie, ça remonte donc à fin juin ! J’ai beaucoup aimé ce Musso, j’y ai retrouvé ce que j’aime, à savoir une histoire d’amour rocambolesque, du suspense et beaucoup de questions. J’ai trouvé qu’il été abordé des thèmes sombres, avec une héroïne en souffrance qui tente comme elle peut de se relevé de ce qu’elle a perdu.

L’histoire est bien ficelée et tient en haleine jusqu’au dernier moment. Le dénouement est tout simplement improbable et j’ai eu quand même du mal à y croire, mais bon, on s’attend à tout en lisant du Musso.

L’enquête que mène Alice et Gabriel est entrecoupé de souvenirs qui nous permet d’en savoir plus sur son passé, et pourquoi cette enquête lui tient tant à coeur… j’ai été très émue par l’histoire d’Alice, elle m’a touché en plein coeur. Comme je l’ai dis plus haut, la fin est totalement incroyable, je crois être passé par tous les sentiments : étonnement, déception, au point de me dire tout ça pour ça ? et au final, j’ai tout de même été agréablement surprise… Je crois que c’est l’un des seuls romans où j’ai autant relevé de citations.

« Il y a des moments dans l’existence où une porte s’ouvre et où votre vie dérape dans la lumière. De rares instants où quelque chose se déverrouille en vous. Vous flottez en apesanteur, vous filez sur une autoroute sans radar. Les choix deviennent limpides, les réponses remplacent les questions, la peur cède la place à l’amour.
Il faut avoir connu ces moments.
Ils durent rarement. »

« Il y a des moments rares dans l’existence où une porte s’ouvre et où la vie vous offre une rencontre que vous n’attendiez plus. Il suffit d’un instant. Un regard. Une rencontre. Pour bouleverser une existence. La bonne personne, le bon moment. Le caprice complice du hasard. »

Publié dans Non classé | 3 commentaires

Acquisitions livresques

Bonjour à tous !

Me revoila après plus d’un mois absence, j’ai beaucoup perdu la motivation à publier sur le blog et à découvrir des livres, des avis de lectures… les soucis personnels hein !

Du coup, j’ai décidé de me reprendre en main, en publiant mes dernières acquisitions livresques. Je ne suis pas sur d’avoir tout regroupé, j’en ai surement oublié quelques uns mais bon l’essentiel y est !

Voici en image mes nouveaux bébés. Tout ceux de la premiere photo sont déjà lus… j’ai du boulot pour chroniquer tout ça ^^

DSC_3517Et la suite :

DSC_3524

A bientôt 😉

Publié dans Non classé | 4 commentaires

Fleur de Tonnerre – Jean Teulé

Hélène Jégado a tué des dizaines de ses contemporains sans aucune raison apparente.
Quels secrets renfermait cette tête qui, le 26 février 1852, sur le Champ de mars de Rennes, roula dans la corbeille de la guillotine ?

C’était au temps où l’esprit des Lumières et le catéchisme n’avaient pas soumis l’imaginaire populaire aux lois de la raison et du Dieu unique.

Partout en Bretagne, dans les forêts et les landes, sur les dunes fouettées par les vents fous de l’Atlantique,
couraient les légendes les plus extravagantes.

Le soir, au creux des fermes, on évoquait inlassablement les manigances des êtres surnaturels qu’on savait responsables de la misère et des maux qui frappaient sans relâche.
De tous, l’Ankou, l’ouvrier de la mort, était le plus craint et c’est cette terrible image qui frappa avec une violence inouïe l’esprit de la petite Hélène Jégado.
Blottie contre le granit glacé des gigantesques menhirs, l’enfant minuscule se persuada qu’elle était l’incarnation de l’Ankou.

Elle devait donc tuer tous ceux qui se trouveraient sur sa route et remplit sa mission avec une détermination et un sang-froid qui glacent le sang.
Après avoir empoisonné sa propre mère qui l’avait surnommée « Fleur de tonnerre », elle sillonna la Bretagne, éliminant sans la moindre hésitation tous ceux qui accueillaient avec bonheur cette cuisinière si parfaite.
Elle tuait tout le monde, hommes, femmes, enfants, vieillards et nourrissons.
Elle empoisonnait dans les maisons, dans les presbytères, dans les couvents, dans les bordels.
Et elle était si bonne, si compatissante aux chevets des mourants, que personne ne pouvait soupçonner un seul instant son monstrueux dessein.
Au contraire, on plaignait cette personne si dévouée que la malchance conduisait toujours dans des familles victimes de la guigne.
A laisser trop de traces, elle finit par se faire prendre, le jour où elle s’attaqua à un ancien juge, expert en affaires criminelles.

Hélène Jégado reste la plus grande « serial killer » de France et, sans doute, du monde entier.

couv7924624

J’ai découvert Jean Teulé avec Charlie IX et j’ai absolument accroché à son style d’écriture et ses récits historiques tout à fait décalés. En ce qui concerne Fleur de Tonnerre, tout est dit dans le résumé. Nous suivons cette femme, qui dès son plus jeune age est noyé dans des croyances et coutumes concernant le diable et Dieu. Cette gamine commet son premier forfait avec sa mère, en lui tuant durant le repas. Depuis ce jour, rien ne l’arrêtera. Elle va sévir partout où elle passe, avec sans froid et détermination.

J’ai eu du mal à comprendre ce qui lui passait pas la tête et qu’elles étaient ses réelles motivations, mais quand on devient un sérial killer, je doute qu’ils aient une quelconque bonne raison. Ils tuent et c’est tout.

Comme à son habitude, Jean Teulé sait raconté des faits historiques en y mettant la bonne dose d’humeur et de décalage. J’ai parfois beaucoup rigolé à la simple tournure d’une phrase et en imaginant la scène. Ce fut une très bonne lecture, très rapide puisque je l’ai lu en une journée, à la plage, et j’en garde un bon souvenir.

Même si parfois c’est long ça n’en reste pas moins une lecture intéressante, sur un fait que je ne connaissais pas et que j’ai pris plaisir à découvrir.

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Petits gouters entre amies – Louise Millar

Vous confiez toujours vos enfants à vos amies, vos voisines, tout le monde le fait. Jusqu’au jour où …

Callie et Suzy sont voisines et, malgré leurs différences, inséparables. La première, divorcée, élève seule sa petite fille. La seconde, mère épanouie de trois enfants, est mariée à un homme riche et séduisant : en apparence, une famille heureuse, parfaite … En apparence … C’est alors qu’une nouvelle voisine emménage. Fragile, bizarre, elle cache un lourd passé. D’ailleurs, elle vient juste de commencer un nouveau travail. A la garderie de l’école des petits voisins …

Un suspense psychologique chez les Desperate Housewives de Londres !

couv17334631

Cette histoire retrace la vie, plutôt banale de Callie, Suzie et Deb. Callie et Suzie sont voisines depuis quelques temps et sont devenues amies. Quant à Deb, elle emménage quelque temps plus tard, et va avoir beaucoup de mal à s’intégrer dans son nouveau quartier, et auprès de ses voisins, à cause de son passé qui la poursuit.

Callie a une petite fille très fragile. Elle  est très proche de Suzie, mais leur relation va se dégrader lorsque Callie va trouvé du travail et délaisser son amie.

Suzie est femme au foyer et tente désespérément de reconquérir le ceour de son mari qui lui échappe.

Deb est complétement névrosée, se sent persécuté par un fait divers qui lui a couter sa carrière dans son ancienne ville.

Nous suivons donc chapitre après chapitre la vie et le point de vue de nos 3 héroïnes. L’accident regrettable de la petite fille de Callie va introduire l’intrigue de cette histoire, ou Callie sera tiraillé entre son amitié pour Suzie qu’elle croit au dessus de tout soupçon et Deb, la folle hystérique qui pourrait finalement être plus crédible qu’on le pense.

L’intrigue est intéressante, et l’auteur a su bien mener l’histoire et l’action. Je ne m’attendais pas forcément à ce dénouement mais j’avoue que c’était bien trouvé.

Dans l’ensemble, j’ai bien aimé cette lecture, même si je l’ai trouvé longue à se mettre en route et les passages du point de vue de Deb était juste affreux à lire. C’est vrai que ça ressemble à un épisode à la Desperate Houswives, mais ça manquait quand même d’un peu plus d’action.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Demain est un autre jour – Lori Nelson Spielman

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial.
Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list… Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque, et ses rêves d’adultes sont bien différents.
Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Cela fait longtemps qu’elle y a renoncé, et de toute façon Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que…

couv55901375

Ce livre a été une véritable bouffée d’oxygène, un véritable coup de coeur. Cela fait un moment que je l’ai lu, mais j’en garde un souvenir très positif. C’est une belle histoire de vie et d’amour.

Au début j’ai été dérouté par la fameuse liste de vœux que la mère de Brett veut qu’elle réalise absolument. Elle l’a met dans une situation délicate, alors que Brett pensait juste hériter de l’entreprise de sa mère. Au final, elle n’aura son héritage qu’une fois tous ses voeux d’ado réalisés.

J’ai eu peur que l’auteur rende le récit trop improbable, mais au final, Brett réussi ses objectifs, non pas sans mal, tout en vivant avec la perte de sa maman. Heureusement pour elle, Brett est aidée par un avocat qui joue le jeu avec elle et la guide. J’ai adoré lire les petits messages que sa mère lui laisse au fur et à mesure qu’elle réalise un vœu.

Sans trop entrer dans les détails, cette histoire est comme je l’ai dis, pleine d’amour, mais aussi assez triste par moment. De plus, elle est touchante au point de m’être poser des question sur ma propre vie. Comment se reconstruire après une telle perte ? comment avancer ? est ce qu’une telle perte peut permettre de changer du tout au tout ?

Sa maman a permis à Brett de trouver son véritable bonheur, en la poussant dans ses retranchements, ne pas oublier nos rêves d’enfant, de toujours avoir une part d’innocence et d’espoir, chose qu’on oublie bien souvent avec toutes les responsabilités de la vie.

Un vrai coup de coeur, pour ce livre lu en une journée ^^

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire