Petits gouters entre amies – Louise Millar

Vous confiez toujours vos enfants à vos amies, vos voisines, tout le monde le fait. Jusqu’au jour où …

Callie et Suzy sont voisines et, malgré leurs différences, inséparables. La première, divorcée, élève seule sa petite fille. La seconde, mère épanouie de trois enfants, est mariée à un homme riche et séduisant : en apparence, une famille heureuse, parfaite … En apparence … C’est alors qu’une nouvelle voisine emménage. Fragile, bizarre, elle cache un lourd passé. D’ailleurs, elle vient juste de commencer un nouveau travail. A la garderie de l’école des petits voisins …

Un suspense psychologique chez les Desperate Housewives de Londres !

couv17334631

Cette histoire retrace la vie, plutôt banale de Callie, Suzie et Deb. Callie et Suzie sont voisines depuis quelques temps et sont devenues amies. Quant à Deb, elle emménage quelque temps plus tard, et va avoir beaucoup de mal à s’intégrer dans son nouveau quartier, et auprès de ses voisins, à cause de son passé qui la poursuit.

Callie a une petite fille très fragile. Elle  est très proche de Suzie, mais leur relation va se dégrader lorsque Callie va trouvé du travail et délaisser son amie.

Suzie est femme au foyer et tente désespérément de reconquérir le ceour de son mari qui lui échappe.

Deb est complétement névrosée, se sent persécuté par un fait divers qui lui a couter sa carrière dans son ancienne ville.

Nous suivons donc chapitre après chapitre la vie et le point de vue de nos 3 héroïnes. L’accident regrettable de la petite fille de Callie va introduire l’intrigue de cette histoire, ou Callie sera tiraillé entre son amitié pour Suzie qu’elle croit au dessus de tout soupçon et Deb, la folle hystérique qui pourrait finalement être plus crédible qu’on le pense.

L’intrigue est intéressante, et l’auteur a su bien mener l’histoire et l’action. Je ne m’attendais pas forcément à ce dénouement mais j’avoue que c’était bien trouvé.

Dans l’ensemble, j’ai bien aimé cette lecture, même si je l’ai trouvé longue à se mettre en route et les passages du point de vue de Deb était juste affreux à lire. C’est vrai que ça ressemble à un épisode à la Desperate Houswives, mais ça manquait quand même d’un peu plus d’action.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s