La Sélection T1-2-3 de Kiera Cass

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

la-selection,-tome-1---la-selection-945412 la-selection,-tome-2---l--lite-3775372 la-selection,-tome-3---l-elue-425659

Qui ne connait pas cette célèbre trilogie ? Avec sa Sélection, son triangle amoureux… Je l’ai enfin lu (d’une traite) cette semaine et je vais donc pouvoir donner mon avis sur ces trois tomes qui ont rencontré un franc succès. Etant donné que j’ai tout lu d’un coup je ferai qu’un seul article pour parler des 3 tomes à la fois.

Le premier tome, « La sélection » pose les bases de cette trilogie. Nous entrons dans un univers dystopique, où le monde a connu deux guerres mondiales de plus, 300 ans après la fin des Etats Unis. Illéa, le nouvel Etat est une monarchie, basée sur un système de caste. La Sélection n’est pas une idée nouvelle, la Reine actuelle est elle même issue de cette téléréalité qui va permettre à 35 filles de toutes castes confondues de se battre pour conquérir le coeur du Prince.

América est une 5 qui va tenter sa chance, poussée par ses parents mais surtout pas son petit copain secret Aspen, qui lui est un 6. Elle va donc être sélectionnée, et rapidement repérée par le Prince grâce à son caractère très affirmé et sincère. Dans le premier tome, América m’a beaucoup plu car elle apportait de la fraicheur et du pep’s à la Sélection. Elle est entière, et ne souhaite rester que pour assurer une sécurité financière à sa famille. Du coup, elle ne se sent pas du tout concernée par la compétition et laisse volontiers sa place aux autres. On suit donc la relation entre Maxon et Amércia, qui essai d’oublier Aspen en se focalisant sur ce qu’il se passe au Palais. Un premier tome qui pose les bases de la relation très tumultueuse avec Maxon. On nous donne quelques indices sur ce qu’est la vie au quotidien depuis la mise en place des castes, et le secret qui plane sur l’Histoire de ce pays.

En ce qui concerne le deuxième tome, je me suis ennuyée car j’ai cru relire le tout premier tome. Il s’y passe les mêmes choses, les mêmes attaques, les mêmes questions que se pose América, les mêmes doutes et remises en question qui tournent en boucle dans sa tête. C’est limite si son comportement de gamine égoïste ne m’a pas gonflée. Elle ne sait plus où elle en est, mais ça n’empêche pas qu’elle voudrait le beurre et l’argent du beurre, et si possible le crémier qui va avec. On commence le chapitre avec une América au plus bas, et on le termine avec une América qui veut se battre. Et s’est reparti pour le chapitre suivant, la même trame. Dans ce tome, les seuls moments où j’ai trouvé América bien c’est lorsqu’elle prend position contre la monarchie.

La petite guerre entre Maxon et Aspen est risible. Aspen veut se battre, sauf que Maxon ne semble pas concerné le moins de monde. Aspen, à part être devant sa porte et être là quand América est prise au doute ne fait pas grand chose pour reconquérir sa belle. On a vu plus passionnant comme guerre.

En revanche, le tome 3 est vraiment bien. La fin est incroyable, surtout lors de la cérémonie finale où j’ai été peiné de voir certains personnages disparaître. Maxon prend du gallon, ne se laisse plus faire, et pousse América dans ses derniers retranchements pour qu’elle sache enfin ce qu’elle veut. Il y a de l’action, des remises en questions, des doutes, de l’amour, beaucoup d’amitié. La fin est prévisible, mais ça reste un très bon tome, si ce n’est le meilleur.

Pour conclure, j’ai trouvé cette trilogie addictive malgré que ce ne soit pas le coup de coeur auquel je m’attendais. Je comprends que cette trilogie plaise, mais pas au point d’en être fou pour lire tous les autres tomes qui en découle.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s