Un souffle vers l’eternité – Patricia Darré

La première fois que « les voix » lui ont intimé l’ordre de se lever en pleine nuit et lui ont dicté leur message en écriture automatique, Patricia Darré est allée consulter un psychiatre.

Eh bien non, elle n’est pas schizophrène ! Elle est seulement un « canal » entre l’au-delà et nous. Elle aide les âmes errantes à s’élever vers la Lumière. Elle aide les vivants à ne pas les retenir ici-bas en les pleurant trop, ou à régler certains contentieux avec eux. Elle pratique l’exorcisme après avoir suivi une formation pointue en la matière. Le tout gratuitement, car « l’argent tue le don ».

Forte de ses expériences, elle nous explique aussi comment nous pouvons nous libérer de nos peurs, de nos attaches trop matérialistes, pour devenir les artisans de notre propre bonheur. Les temps s’y prêtent : décembre 2012 ne débouchera pas sur la fin du monde, mais sur une ère nouvelle où la science et la spiritualité, enfin réconciliées, amèneront l’homme à son accomplissement.

un-souffle-vers-l-eternite-1018382

L’au delà, la vie après la mort, les esprits, tout ce qui nous dépasse, cela m’intéresse. Je crois à la voyance, je crois à toute ces choses qu’on ne voit pas. Il y a forcément quelque chose à coté, ou au dessus de nous, et dès qu’un auteur en parle j’aime lire des histoires à ce sujet.

Patricia Darré est journaliste et médium. Dans ce livre, elle raconte comment elle vit avec son don, comment tout a commencé, comment elle travaille tous les jours avec son don.

C’est toujours intéressant de lire ce genre de témoignage et de vécu. J’ai aimé ma lecture, car elle peut permettre de comprendre beaucoup de choses. Après, il faut y croire, et parfois je trouvais certaines choses un peu grosses. C’est un livre qui peut permettre de nous aider quand on fait face à des choses difficiles telle que la perte de quelqu’un.

Quand l’auteur parle vraiment des esprits, c’est très intéressant : elle explique les différentiations, comment ils vivent avec nous en permanence. J’ai beaucoup aimé le passage sur les lieux qui eux aussi renferment des histoires. En revanche à la fin j’ai trouvé que l’auteure faisait un peu trop de philosophie et ça ne m’a pas vraiment plu. Surtout que cela n’avait pas grand rapport avec le reste…

C’est une bonne lecture, mais cela ne sera sans doute pas suffisant pour convertir les septiques. Cela manque d’histoire vécue, chose que j’adore !

Je pense lire d’autre de ses livres, histoire de voir si on a d’autres approches et d’autres histoires réelles.

Publicités
Cet article, publié dans Témoignage, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s