Rouge Rubis – Kerstin Gier

Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres. Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence… Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d’un gène qui leur permet de voyager dans le temps. Le premier tome d’une trilogie exceptionnelle. Une histoire qui mêle délicieusement trois thèmes : l’adolescence, l’amour et le fantastique.

la-trilogie-des-gemmes,-tome-1---rouge-rubis-171539-250-400

J’ai découvert cette trilogie lors de la sortie en DVD. En voyant le résumé je me suis dis qu’il fallait que je lise absolument cette série avant de voir le film.

Ce fut une très belle découverte ! Nous retrouvons Gwendolyne, une jeune fille de 16 ans qui vit dans la maison familiale avec sa maman, son frère, sa soeur, mais aussi et surtout sa grand mère Arista, sa grand tante Maddy, sa tante Gwenda et sa fameuse cousine et non des moindre, Charlotte.

Cette famille à la particularité de transmettre le gène du voyage dans le temps, uniquement dans le passé. Il se trouve que c’est Charlotte qui est censé hérité du don. Elle a été préparée depuis sa plus tendre enfance, à apprendre les manières, les codes et la culture des siècles passés pour finir la mission de récolter le sang des douze Voyageurs et ainsi fermer le Cercle.

Ce livre est très bien écrit. L’auteure sait nous faire découvrir cet univers sans en dire ni trop ni trop peu. Nous apprenons les choses au fur et à mesure que Gwen les apprend. Pour cela elle est aidée de sa meilleure amie Leslie. Au final, rien ne se passe comme la famille l’a prévu, c’est Gwen qui hérite du don et qui du coup, se retrouve projeter contre son grès dans le passé.

J’ai vraiment aimé cette histoire, même si elle concerne des adolescents de 16 ans. Cela ne fait pas du tout trop jeunesse. J’entends par là que les actions et ressentis des protagonistes sont cohérents, et au plus proche de la réalité. J’ai également apprécié le fait que le gène du voyage dans le temps soit connu et attendu de la famille avec hâte. Cela change des secrets parfois lourds qui font qu’on oublie certains personnages qui ne sont pas dans l’affaire. C’est agréable d’avoir une héroïne qui a du soutien et qui est (presque) au clair. Au moins on est plus vite dans le vif de sujet.

Gwen, notre héroïne qui tombe de haut lorsqu’elle apprend qu’au final c’est elle qui à le gène, va se retrouver malgré elle à supporter les méchancetés, les sarcasmes, et la méfiance de ceux qui forme la Loge, sa cousine Lucy ayant volé le premier exemplaire de ce qui permet le contrôle des voyages dans le temps. Du coup, elle doit se plier aux règles de l’ignorance, tout en étant curieuse de dénouer tous les mystères de cette histoire. Gwen n’est pas agaçante contrairement à beaucoup d’autre. Elle fait ce qu’on lui dit, elle ne va pas bêtement face au danger juste pour montrer qu’elle en a, et surtout elle a de l’humour. Mon dieu combien de fois j’ai eu envie d’envoyer bouler à sa place ces gens qui la rabaissent !! grrr. Elle est très sympathique et a un charme qui fait que je la trouve très attachante.

L’originalité m’a beaucoup plu, c’est la première fois que je lis une histoire de ce type et c’est une vraie bouffée d’oxygène qui fait du bien. On s’attache beaucoup aux personnages, notamment les personnages secondaires, qui pour ma part sont tout autant intéressants que les personnages principaux.

Bien sur, ce ne serait pas un si bon livre s’il n’y avait pas de rancœur, d’histoire d’amour et de secrets. La rancœur concerne pas mal de nos personnages : Charlotte qui rage après Gwen, Glenda qui en veux à sa soeur d’avoir falsifié la date de naissance de Gwen, Gideon qui ne supporte pas Gwen et qui regrette Charlotte, Grace (la maman de Gwen) qui en veut au membre de la Loge de mettre sa fille en péril… C’est vraiment bien mené tout cela. Pour les secrets, le tome 1 en dévoile juste ce qu’il faut, ce qui fait qu’à la fin du tome ( et quelle fin!) on est comme Gwen : toujours perdue dans ses interrogations. J’ai hâte d’en savoir plus car certains concepts sont encore très flous.

Pour finir, la romance de cette histoire est toute mignonne sans être fade ni clichée. Comme pour le reste c’est bien amené, et j’ai trouvé que ça n’a pas entacher le vrai thème du roman.

A bientôt pour le tome 2 😉

3fdec6f0

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s