Sans âme – Le protectorat de l’ombrelle tome 1- Gail Carriger

Auteur : Gail Carriger

Edition : Le livre de Poche

Prix : 7.10€

Genre : Fantastique

Nombre pages : 432

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau, compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ? Vampires, loups-garous et aristocrates : un réjouissant mélange de romanesque et de fantastique !

Je n’ai pas acheté ce roman et heureusement. Ce titre était sur ma whislist, et j’ai profité d’une offre deux poches achetés, un gratuit pour prendre ce roman. La quatrième de couverture me tentait bien. Il y a tout ce que j’aime : des vampires, de l’humour, et une intrigue qui semblait intéressante. De plus la couverture est magnifique, il n’en fallait pas plus pour ne pas succomber.

Dès le début du livre nous sommes plongés dans l’univers d’ Alexia Tarabotti, une demoiselle de la haute société anglaise, déjà vieille fille à cause de son physique et son caractère trop bien trempé. Mais surtout, elle n’a pas d’âme. Du coup, elle ne se pose pas de question et rentre dans le tas si je puis dire. Elle se retrouve tout de suite dans la situation inconfortable de tueuse de vampire. Du moins du vampire qui a eu le culot de s’en prendre à elle.

Je n’ai pas réussi à finir ce roman, j’ai dû arrêté au premier tiers du livre. Le style d’écriture ne m’a pas plus. Des phrases à rallongent, des personnages dont on a du mal à s’identifier car ils sont toujours appeler par leur nom de famille. La majeur partie de ce que j’ai lu est raconté à la 3ème personne du singulier, et les rares dialogues n’ont pas fait mouche à mes yeux. C’est mou, ça n’apporte rien. Le manque d’une véritable action est flagrante, et il y a des passages qui, clairement ne servent pas à grand chose à mes yeux.

Le langage se veut soutenu, ce qui m’a empêcher parfois de comprendre le sens d’une phrase, au point de devoir relire plusieurs fois. Cela tient la route quand on sait à quelle époque se déroule l’histoire mais j’ai lu des choses moins compliquées à intégrer, pour un même siècle.

Pour conclure, l’histoire avait pourtant l’air intéressante, mais je me suis ennuyée, et rien ne m’a interpellé dans cette lecture. Je sais que beaucoup on aimé ce roman, mais perso je passe mon tour 😉

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sans âme – Le protectorat de l’ombrelle tome 1- Gail Carriger

  1. kayssy13 dit :

    c’est dommage que tu n’es pas accroché,l’action arrive réellement au milieu du livre et j’ai dévoré les 3 autres(y’a bien des moment super lourd mais ça passe vite).J’ai beaucoup aimé,le coté steampunk aussi.Peut être en le relisant plus tard tu l’apprécieras mieux(ou pas ^^)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s